Fin du RTC : il est urgent d’anticiper !

 

Fin du RTC : il est urgent d’anticiper !

Avis d’expert – Guillaume Genty, directeur technique adjoint du groupe Waycom.

 

La fin du réseau téléphonique commuté (RTC) est inéluctable. Comme le Minitel avant lui, il va être mis hors service à l’horizon 2022. A toutes les entreprises concernées, Guillaume Genty, directeur technique adjoint chez Waycom conseille de ne pas attendre, pour éviter toute difficulté technique et bénéficier au plus vite des nombreux avantages de la solution IP.

 

Une fermeture par étapes jusqu’en 2022

Le RTC est le réseau historique de France Telecom par lequel fonctionnent les lignes analogiques. A l’heure actuelle, beaucoup d’entreprises y sont encore connectées, notamment via les offres Numeris d’Orange ou d’autres opérateurs, avec leurs offres VGA. Annoncée par l’opérateur historique l’année dernière, la fermeture du réseau se fera par étapes. Dès fin 2018, il sera impossible d’installer de nouvelles lignes RTC isolées (pour le grand public ou des cas plus spécifiques tels que les FAX et les ascenseurs par exemple). A partir de fin 2019, plus aucune ligne ne pourra être ouverte y compris les lignes d’entreprises. La fermeture des premiers lots de lignes est annoncée pour 2022.

 

Anticiper une opération potentiellement complexe

Pour une entreprise, si l’ouverture de nouvelles lignes constitue une opération relativement simple, opérer une migration peut s’avérer bien plus complexe. D’autant plus dans le cas où elle ne dispose pas d’un opérateur unique, mais de 5 ou 6 prestataires qui interviennent chacun sur un tronçon différent (réseaux d’un magasin, d’interconnexion sur toute la France, connexion Internet, etc.). Faire collaborer une multitude d’acteurs pour réaliser la migration de plusieurs centaines de lignes sur le territoire peut nécessiter plusieurs mois, voire années ! Anticiper la migration dès aujourd’hui, c’est aussi éviter tout risque de retard, liée aux probables « embouteillages » de dernière minute…

 

 

Les bénéfices de la solution IP

 Le choix est d’autant plus facile que le protocole IP est une technologie d’avenir qui ne présente que des avantages. Migrer en voix sur IP, c’est par exemple réaliser des économies non négligeables sur le coût des appels et, plus encore, sur les transmissions métier (capteurs, télésurveillance, etc.). Résultat, le coût financier de la migration est très vite rentabilisé – le plus souvent en quelques mois. Il ne faut pas oublier que le RTC, ce n’est pas uniquement que de la voix !

Le passage à l’IP permet en outre d’accéder à de nombreux services (convergence fixe –  mobile, appels internes, visioconférence, etc.), avec un système beaucoup plus simple à gérer au quotidien. Je recommande ainsi de profiter de l’occasion pour migrer le plus de fonctionnalités possibles en IP (voix, télémaintenance, télésurveillance, etc.), en remplaçant idéalement les équipements historiques par des d’autres plus récents et performants, comme des centrex téléphoniques logiciels « IPBX », des postes IP ou des équipements de mesure de type IoT (internet of things).

N’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe commerciale pour échanger sur vos projets et la mise en place d’une solution de téléphonie mobile dans votre entreprise.

 

 

Ce contenu a été publié dans Technologie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *