Qu’est-ce qu’un sinistre informatique et comment le prévenir ?

Le terme de « sinistre » revêt une dimension autrement plus technique, avec des conséquences physiques sur le matériel de l’entreprise qui occasionnent régulièrement la mise en route de la garantie assureur. Pourtant, dans de nombreux cas, et avec une meilleure gestion des données notamment dans le Cloud, il deviendrait possible d’acquérir pour les entreprises un véritable « plan de reprise » informatique. Une solution qui pourrait se résoudre à court terme et sans engagement économique d’importance.

sinistre informatique

Ainsi, et selon une étude menée dans une vingtaine de pays par le cabinet Vanson Bourne, 64 % des entreprises étaient sous le coup d’une perte de données ou d’une interruption d’activité à cause d’un crash, rien que pour l’année 2014. Ces interruptions d’activité dues à la perte de données coûteraient ainsi près de 1,5 milliard d’euros par an aux entreprises. A terme, ce sont près de 80 % des entreprises non protégées qui déposent le bilan dans les deux ans qui suivent le sinistre (Source : PC Expert, n°177).

Perte de données : quels sont les types de dégâts possibles ?

On identifie régulièrement plusieurs types de sinistres répartis selon deux grandes catégories: les catastrophes naturelles (représentées notamment par un dégât des eaux, une coupure électrique intempestive, etc.), et les catastrophes liées à une action humaine (représentées par des incidents d’origine intentionnelle ou non-intentionnelle).

Concernant les sinistres d’origine naturelle, l’assuré est systématiquement couvert, et les difficultés financières liées à la baisse de l’activité sont garanties selon les modalités de l’assurance des pertes d’exploitation. Concernant les incidents d’origine intentionnelle, on peut citer plus particulièrement les attaques informatiques et autres techniques de piratage par logiciels malveillants.

La meilleure façon de se prémunir contre ces pratiques est l’externalisation et la sauvegarde des données, auprès d’un serveur externalisé. Il peut également être envisagé d’installer un serveur intermédiaire à l’intérieur des locaux de l’entreprise.

Sécuriser ses données : des solutions préventives ?

Dans une grande majorité des cas, l’actif principal des entreprises c’est leurs données informatiques. Il existe désormais des systèmes de sauvegarde contractuels des données critiques, vers des centres d’hébergements la plupart du temps externalisés, situés généralement sur le sol français.

Ainsi, l’entreprise peut restaurer l’intégralité des données perdues grâce à une simple connexion Internet et de façon quasi-immédiate, que ce soit sur une machine d’origine de type PC ou une machine de remplacement de type serveur par exemple.

Ce contenu a été publié dans Technologie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.