Quelques tendances à retenir de l’étude NetMediaEurope sur le Cloud Computing

Toujours dans le cadre de la Cloud Week, Thierry Hamelin, Directeur Etudes et Evénements NetMediaEurope, a présenté en avant-première les résultats de l’étude européenne sur le Cloud Computing et son impact sur les entreprises.

Cette étude nous apprend que 47% des entreprises ont déjà utilisé un service Cloud que ce soit en IaaS, PaaS ou SaaS.

Néanmoins seulement les grosses entreprises (>1000 salariés) ont établies une stratégie Cloud, 57% d’entre elles contre 1/3 dans les petites entreprises (<100 salariés).

La facilité d’accès aux applications, 45% des sondés, est l’élément qui incite le plus les entreprise à recourir au cloud. Ensuite, pour 43% des sondés l’accès depuis un mobile est un enjeu qui pousse les entreprises à investir. Suivant le profil de l’interviewé, ce paramètre a plus ou moins d’importance, pour un profil business, il est important pour 51% contre 38% chez les profils IT. La simplification de l’administration (42%) est également un paramètre important tout comme la diminution des coûts (40%). Le passage « en mode Cloud Computing » permet de rendre l’informatique plus évolutive et réactive pour 39% des sondés. Là encore, le profil de la personne interrogée et la taille de la société font varier les résultats. Dans une petite société, ce critère est important pour 1/3 des sondés contre 57% dans les grandes entreprise. De plus s’il a un profil IT, cette évolutivité informatique est importante pour 44% des interviewer contre 29% s’il a un profil business.

Le cloud sera principalement utilisé pour les raisons suivantes :

  • Stockage (70%)
  • SaaS (61%)
  • L’hébergement d’applications (50%)
  • La reprise d’activité (38%)
  • Le développement d’application dans un environnement PaaS (29%), la taille de la société influe sur les résultats, pour une petite société 25%, pour une grosses 47%.

Le Cloud hybride est la forme privilégiée par 41% des sondés, suivi du Cloud Privé (37%) et du Cloud Public (22%).

Dans les sociétés de moins de 100 salariés, 27% pour un Cloud Public et 38% pour un Cloud Hybride alors que dans les sociétés de plus de 1000 salariés seulement 8% pour un Cloud Public et 55% pour un Cloud Hybride.

Les principaux freins à la mise en place d’une solution de Cloud Computing sont

  • Le manque de garanties apportées par le prestataire en matière de sécurité pour 57% des sondés, ce chiffre monte à 65% chez les profils IT contre 45% chez les profils business,
  • L’envie de garder l’entière maitrise de son SI (54%)
  • La peur du manque de qualité de service des fournisseurs (39%)
  • Des économies trop faibles (35%)
  • Le manque d’adaptation aux besoins de l’entreprise (30%)

Les clients étant passé dans le Cloud sont plutôt satisfaits !

  • Ils sont satisfaits à 92% de la disponibilité des services,
  • à 89% de la souplesse d’utilisation
  • et du cout à 93%

Néanmoins 17% sont peu satisfaits de la sécurité, la moitié l’est et 33% des clients en sont très satisfaits.

Les challenges pour les 3 années à venir sont :

  • Combler la difficulté d’intégration avec l’existant (41%),
  • Aider la DSI à trouver les compétences en interne pour gérer le Cloud (29%) avec un meilleur accompagnement ou de la formation par exemple,
  • Enfin, le nombre croissant de fournisseurs est un paramètre difficile à gérer par les clients (26%)
Ce contenu a été publié dans Technologie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *